Actualité et Économie

Soutien du Front pour le Salut du Cameroun pour le Président Paul Biya

Au début du mois de septembre, le Front pour le Salut du Cameroun (FSNC) a réuni à Garoua, la capitale du Nord, 10 000 sympathisants afin d’apporter un soutien massif au candidat et président sortant, Paul Biya.

Le ministre de la communication, Issa Tchimora Bakary, a troqué un instant son costume gouvernemental pour celui du président du FSNC. Il a affirmé lors de ce meeting que

“Au niveau du FSNC, nous avons estimé qu’il faudrait occuper le terrain. Le président Paul Biya ne sera pas seul sur le terrain et l’objectif du FSNC c’est de démolir tous les échafaudages et les fabrications que les autres dirigeants ont bâti pour empêcher le peuple de voir la réalité des faits”.

Il y a quelques mois, le président du Front pour le Salut du Cameroun avait assuré pouvoir réunir trois fois plus de monde que lors de la réunion organisée il y a cinq mois. Alors que la campagne bat son plein, comme rarement les citoyens camerounais l’ont vu, ces démonstrations de popularité pour le Président Biya sont essentielles.

Tels une répétition des meetings qui ont eu lieu par la suite, cette réunion politique avaient permis de réunir des membres du gouvernement comme Joseph Lé, Ministre de la fonction publique mais aussi Grégoire Owona, le Secrétaire adjoint du Comité central du RDPC.

Ce rassemblement faisait suite au vote par le Comité central et le bureau politique du FSNC du choix de Paul Biya en tant que candidat.

Issa Tchiroma Bakary devait faire la démonstration publique de ce soutien au travers de ce meeting, et de montrer explicitement à ses partisans qu’ils devaient s’engager pleinement dans la campagne présidentielle.

Cette réunion ne fut pas la seule du FSNC, et d’autres ont suivi au cours du mois de septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *